samedi 25 juillet 2015

jouer avec le soleil

Prendre des photos tôt le matin c'est cool mais crevant. Alors que prendre des photos le soir après une journée hyper ensoleillée, ça c'est vraiment le pied ! Vous l'avez peut-être remarqué si vous me suivez depuis longtemps (ou pas) mais j'adore jouer avec le soleil quand je fais des photos. C'est mon moment préféré pour créer des halos de lumière sur toute mes photos. Ca donne une dimension toute douce et chaleureuse à la photo. Je crois que je ne pourrai prendre des photos que comme ça... Malheureusement il faut vraiment un bon soleil... Parfois ça ne fonctionne pas bien. 
Et mon homme se prête largement au jeu, je lui apprend à le faire et je fais des tests sur lui. J'adore quand les rayons du soleil créé des choses imprévues sur la photo. Par exemple, la première de l'article, on dirait que j'ai les cheveux verts. Bref, j'adore ça. J'aime tellement ce genre de photo que j'ai envie d'en faire là maintenant encore. MAIS il faut un bon soleil... 
Alors oui, sinon je porte pas mal le bandana cet été. J'aime bien. Je me lâche ! J'aime bien l'effet "american"... C'est la mode aussi faut dire... Pas de mal à se laisser tenter par la mode...

xx

mardi 21 juillet 2015

Lecture #12

Oyé oyé ! Voici MON ENORME COUP DE COEUR de la vie de la terre. Je suis du genre inculte. Quand j'étais au collège ou au lycée et qu'il fallait lire des bouquins, c'était un peu la mouise pour moi-même. Le seul truc que je retiens de Antigone de Jean Anouilh, c'est qu'on peut dire Antinouille de Jean Agone. Mais depuis que je lis très régulièrement, j'aime aller vers des choses plus dures en terme de lecture et plus intellectuelles. S'il vous plaît. Je vous avais déjà parlé de Zola. Passion Zola. Pendant mes vacances, j'ai tenté Simone de Beauvoir. J'ai adoré, je me suis roulée dedans, je l'ai mangée Simone, à tel point que j'en enchaîné sur la suite. Oui, son autobiographie est en 3 tomes si je ne me trompe pas et consomme en terme de papier l'équivalent d'une forêt. Mais bon dieu que c'est bien écrit et que c'est parlant. Dans celui-ci, elle raconte ses 0 à 20 ans grosso-modo. De sa naissance à sa rencontre avec Sartre. C'est une bonne piqûre de rappel pour nous rappeler, mesdemoiselles, qu'il y a point de cent ans, nos faits et gestes étaient limités. On ne rentre pas dans un discours féministe, on rentre juste dans la vie d'une "jeune fille rangée" qui n'était pas comme les autres. Ce livre fait réfléchir et voyager dans le temps avec un vocabulaire riche et des tournures de phrases qu'on aimerait retrouver aujourd'hui. Si vous aimez lire et si vous avez envie de vous plonger dans le début de 1900. Zouh. Zouh. Zouh. Et re-zouh ! 

Quels sont vos coups de coeur parmi les auteurs "classiques" dirons-nous ? 

xx

dimanche 19 juillet 2015

shooting hérisson

Pendant mes vacances, j'ai croisé la route un soir d'un petit hérisson. Généralement, je me focalise sur la photo d'oiseaux. Vous ne le savez que trop bien maintenant. Mais en prenant en photo des faisans, j'ai entendu un petit truc grouiller près de moi. Ce petit hérisson mâchouillait un bout de bois. Je me suis approchée pour le prendre en photo. Je pense que j'aurai pu le toucher tellement il s'en foutait de moi (mais j'aime pas toucher les animaux sauvages, je me dis qu'après leurs potes ou leurs familles peuvent les rejeter parce qu'ils sentent l'humain). Alors voilà. Je suis super contente de vous montrer ces photos. 
Il était genre 21h quand j'ai pris ces photos. La lumière était incroyable... La photo juste en dessous, je l'ai prise en mettant mon appareil au ras du sol. Pour info, j'avais d'abord mon téléobjectif (indispensable pour photographier des oiseaux) mais j'ai pu tellement m'approcher que j'ai opté pour mon 50 mm. Oui le truc n'avait tellement pas peur que je faisais mes changements devant lui comme ça. Peut-être que tous les hérissons sont comme ça mais c'était la première fois que j'en croisais un... 
Voilà, la séquence "mignonnerie" est terminée... J'espère que vous avez kiffé !