lundi 15 juin 2015

voulez-vous du jambon à la place ?

Depuis quelques années, je suis une pseudo-végétarienne. Je dis "pseudo" car je ne le suis pas à 100%. Je ne mange plus de viandes (boeuf, porc, volaille...) MAIS je mange occasionnellement du poisson et autres fruits de mer. On me demande systématiquement pourquoi. Si c'est par conviction. Oui, c'est par conviction. Il y a 4 ans, environ, j'ai vu sur Canal+ (sans le vouloir) (merci la télé) les images d'un abattoir clandestin.
J'ai encore les images dans la tête. Une vraie boucherie. Sans mauvais jeu de mot. J'ai eu un déclic et 3 mois plus tard la viande avait disparu de mon alimentation. Je n'ai jamais été une dingue de viande. J'en mangeais parce qu'on en mange tout le temps. Il y en a partout. Quand j'ai arrêté, ça a été assez compliqué : 
"Tu prendras bien un peu de hachis parmentier quand même ?"
"Tu ne veux pas de steak ? Tu veux une tranche de jambon ?"
"Mais enfin Madame, ce n'est pas de la viande, c'est du foie gras !"
"Mais si tu ne manges pas de viande, qu'est ce que tu vas manger ?"
En arrêtant de manger de la viande, j'ai découvert que j'étais devenue différente. Ca intrigue les gens, ça surprend, ça embête et pour d'autres ça fait ni chaud ni froid... 
C'est un sujet qui fait partie de moi et qui me tient à coeur, c'est pour ça que je voulais le partager ici. 
Je ne suis pas une militante. Je veux juste parler de mon expérience et de ma prise de conscience. 
Je trouve juste que la viande est devenue une chose trop évidente à chaque repas et les rayons des supermarchés sont bien trop remplis de steack hachés pur boeuf 10% de matière grasse. Boeuf d'où ? Boeuf tué comment ? Boeuf qui a mangé quoi ? Boeuf heureux ? 
J'aime BEAUCOUP les animaux et j'ai décidé de ne plus les manger. Mais j'ai aussi décidé de prendre conscience que manger un cochon piqué aux antibiotiques qui a bouffé des granulés plein d'hormones et de... De quoi d'ailleurs ? Bah ce n'est pas cool. 
On produit trop, on mange trop, on ne fait plus gaffe et on encourage tout ça tous les jours. 
Si j'ai un conseil à donner : il faut manger de la viande, vive les hamburgers et les tartares mais il faut faire en sorte que Marguerite, avant de finir dans l'assiette, elle ait brouté de l'herbe et gambadé dans un champ. Et quand on l'a tuée... Bah que c'était avec décence et humanité. Si on peut tuer ainsi... 
J'ai acheté le livre "Plaidoyer pour les animaux" de Matthieu Ricard. J'ai lu 10 pages. Ce livre a l'air passionnant et plein de vérité mais la vérité souvent blesse... J'espère avoir le cul de le lire pour vous en reparler. 

Voilà mon petit combat. Ma différence. On approuve, ou pas. On critique, ou pas. Je n'en suis ni fière ni honteuse. C'est comme le grain de beauté que j'ai à l'intérieur de mon nombril. Ca ne se voit pas comme ça mais c'est en moi. 

xx

14 commentaires:

  1. Vraiment un très bel article, j'apprécie beaucoup ce genre de post sur la blogosphère ...
    Je suis également végétarienne et je partage tes pensées. J'ai l'ouvrage de Matthieu Ricard dont tu parles, vraiment un très beau livre, hâte de voir ce que tu en penses !

    Claire
    www.lemondeselonclaire.com

    RépondreSupprimer
  2. Les brocolis c'est meilleur ! ;) Bisou !

    RépondreSupprimer
  3. Joli post! Je mange de moins en moins de viande aussi. Par contre j'avoue que j'aime beaucoup le poisson, pourtant ce n'est pas mieux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ce n'est pas mieux... Mais comme dit Gad Elmaleh, c'est sous l'eau, on voit pas ! Je rigole of course...

      Supprimer
  4. Ma fille de 10 ans est végétarienne par goût au départ puisqu'elle avait à peine 2.5 ans et désormais aussi par idéologie, ... personnellement je change beaucoup d'alimentation ces derniers temps et mange de moins en moins de viande... merci pour ton expérience partagée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une collègue également dont le fils est végétarien (il doit avoir le même âge que ta fille) et je trouve ça bien de respecter leur choix ! Comme quoi, dès le plus jeune âge on peut être sensible à la cause... Merci pour ton commentaire Virginie !

      Supprimer
  5. Je mange de la viande parce que j'aime ça. Mais je n'aime pas en manger tout le temps, pour la simple et bonne raison que je préfère manger des fruits frais, des légumes et du poisson.

    Je ne suis pas végétarienne et je ne le serais jamais mais je n'approuve pas en manger à chaque repas comme beaucoup le fond.
    Je suis entrain de lire "Faut-il manger des animaux" cette façon de penser est tellement juste, mais je garde toujours en mois la nuance entre animal de compagnie (pour jouer) et animal d'élevage (pour manger) ceci dit, tous mérite respect et belle vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ! Je pense justement qu'on ne devrait pas dissocier élevage et compagnie. Un animal reste un animal, peu importe l'utilisation qu'en fait l'humain... Large débat ahah !

      Supprimer
  6. Je suis végétarienne depuis 10 ans et depuis un an, je tends doucement vers le végétalisme. Une fois que le changement est enclenché, le reste vient tout naturellement ;) Le livre de Matthieu Ricard est génial, n'hésite pas à le lire !

    Bonne continuation !

    Elodie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je vais le lire cet été quand je vois les commentaires ! Pareil, je pense aussi de plus en plus au végétalisme... Ma dernière découverte le lait de riz ! Un délice et 1000 fois plus digeste !
      Merci pour ton commentaire Elodie !

      Supprimer
  7. En se rendant chez le boucher la viande est meilleure, les conditions d'élevage et d'abattage sont aussi bonnes.
    C'est sur que si l'on prend sa viande au super marché on mange "de la merde"

    RépondreSupprimer
  8. Ton article me fait particulièrement écho aujourd'hui.
    Hier, j'ai regardé Cowspiracy, un documentaire sur l'impact de l'élevage intensif sur l'environnement. Et bah j'ai pas été déçue. On apprend par exemple que consommer un poulet, qu'il soit BIO ou non, ne change pas grand chose en terme d'impact environnemental.
    A prendre tout de même avec du recul car l'auteur prône un peu trop le veganisme comme solution miracle à mon goût.
    M'enfin, ça m'a donné envie de fortement réduire ma consommation de viande et de me pencher davantage sur les protéines végétales. Donc voilà, je voulais partager cette découverte avec toi et tes lectrices :)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)