mercredi 2 septembre 2015

i want to speak english

Ce blog est un grand n'importe quoi de "moi-même". Cette photo est intéressante (tout se passe dans mes yeux). C'était à Rock en Seine, j'étais là-bas dans le cadre de mon travail. J'avais un accès me permettant d'assister aux conférences de presse qui ont lieu l'après-midi sur les festivals. Je suis arrivée par hasard pile au moment où... *OMG* le groupe Stereophonics faisait sa petite table ronde. Entourée de journalistes, je me suis incrustée. Genre, je suis journaliste. Le groupe s'installe. Je suais comme une vache (il faisait chaud) (et j'avais Kelly Jones en face de moi). Le mec de la conférence de presse demande : "Quelqu'un souhaite une traduction ?" Personne réagit.
Les journalistes commencent à poser des questions dans un anglais parfait. Je ne comprenais rien. Putain je ne comprenais rien. J'étais, certes, impressionnée mais zut quoi. Quand j'écoute une interview sur Youtube avec mes écouteurs au calme, je pige pas mal mais là, le bruit ambiant, l'accent des gens, le stress... Bah rien. 
Quand le groupe est sur le départ, je me dis : "now or never". Parce que, ouais, dans ma vie, il y a eu The Strokes et Stereophonics (que j'écoutais déjà au collège). Donc obligé d'avoir une photo. Je me suis retrouvée comme une conne à lâcher un "pictures !" au mec (Kelly Jones) (idole de ma vie). Je crois même avoir dit "Selfie" après. Kill me now. Et une fois le truc fini, je lui ai juste dit : "I'm a big fan". 
D'où le titre de cet article. J'adore l'anglais, j'avais, à un moment donné, un bon niveau et ma timidité flingue tout. Je ne dis pas que j'ai de quoi parler Shakespeare avec un intellectuel anglais dans le fond de mon crâne mais nom de dieu, j'en ai marre de ne pas être à l'aise avec ça. La peur, la honte, les manques de vocabulaire, de grammaire font que fuck i'm not ok with my english. Et j'aimerai tant parler couramment. Vraiment vraiment.
Alors je suis en pleine recherche de cours sur Saint-Malo. 

Vous faites quoi vous pour apprendre à parler ? Je ne parle pas de taquiner en compréhension orale devant une série avec des acteurs qui articulent et avec un son parfait. Je parle du vrai. De l'anglais qu'on sort comme son français.

Il est fort cet article "vis ma vie", non ?

xx

9 commentaires:

  1. Perso je suis nulle en anglais !
    Deltreylicious

    RépondreSupprimer
  2. En tout cas, vous êtes WAOUW tous les 2 <3

    RépondreSupprimer
  3. Rolala, je m'en parle pas ^^ J'ai eu exactement le même genre de situation embarrassante.
    Persuadé d'avoir des bases en anglais, je suis allée dans les loges d'un festival reggea que j’organisai pour prendre une photo avec Max Roméo (big fan aussi)
    J'ai demandé une photo, tranquille... sauf que bien sure, monsieur Roméo a voulut taper la conversation... (enf aite, il m'a juste demandé qui c'était moi ou mon pote qui l'envoyait à l'aéroport le lendemain...) lorsqu'il c'est mis à rire avec sa femme... j'ai compris que non, je n'avais pas un bon niveau d'anglais ^^ haha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah excellent ! On a vécu la même chose... Non mais ça fait réfléchir quoi... héhé

      Supprimer
  4. Sinon il existe parfois des cafés 'anglais' ou 'espagnol' où on peut se retrouver avec des natifs pour parler la langue ! C'est plutot pas mal :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avais entendu parler de ce genre de chose mais faut avoir une base aussi..

      Supprimer
  5. Ok, je viens de voir cet article ... juste 1000 ans plus tard ! #normal
    Je me reconnais tellement dans ton article, qu'il fallait que je partage ma dernière découverte. Et en plus j'adore Stereophonics (toussatoussa).
    Je ne sais pas du tout si c'est toujours d'actualité, ton envie / besoin d'apprendre la langue mais; j'ai découvert les séjours linguistiques. Pas encore testé, mais c'est mon prochain voyage sur de sur. Et l'organisme qui propose ces séjours (EF) propose aussi des cours d'anglais en ligne à 69€/mois (sans engagement).
    Sinon, dernière découverte de ma super collègue, qui elle parle déjà très bien anglais, les cours du soir à la fac !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah j'adore les découvertes tardives des articles, ça me permet de mettre le nez dans les archives. Après cet article j'ai pris des cours du soir pendant un an, ça m'a pas mal aidé mais la prochaine étape sera en effet de partir ! J'ai entendu parlé de ces séjours justement et j'envisage peut-être bien la chose. Seule la dimension financière reste un frein...
      Merci pour ton retour en tout cas !

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)