lundi 4 juillet 2016

consommation excessive

On dit toujours que les excès sont mauvais pour la santé. Alcools, drogues, rock'n'roll (?), sucres. Les excès, c'est pas bien. Et pourtant tous les jours, nous sommes tous dans une consommation excessive. Je ne sais pas vous, mais j'aime de plus en plus me rendre compte quand je n'ai pas sorti ma CB de la journée. Tout est fait pour qu'on consomme tous les jours. J'entends par "consommer", le fait d'acheter des produits ou des services. Bien sûr, nous vivons dans une société qui nous permet d'avoir tout ce dont on a besoin. Mais aussi ce dont on n'a absolument pas besoin. Une penderie qui dégueule, un frigo trop gras, des "au cas où" partout chez nous. Depuis quelques temps (merci Béa Johnson et Marie Kondo), je réfléchis à ce que je possède. Et à la quantité de choses que je possède. Nom de dieu.

J'aime la mode. J'aime m'habiller, j'aime m'acheter des vêtements. Mais sur tout ce que je possède, je pense que je dois porter 10 ou 20% de ma garde-robe. Ce ras le bol s'est accompagné par un tri, qui va se finir en vide grenier. Et ben, vous savez quoi ? J'ai autant hâte de me débarrasser de ces affaires que de me faire de l'argent. Parmi tous ces fringues, il y a de vraies pépites. Des trucs à peine portés. Je les libère vers une autre vie. Et moi, ça me fait l'effet d'un ménage intérieur. 
C'est Ewen qui m'a fait percuter que j'achetais moins qu'avant. Incroyable, je ne suis pas morte ! Au contraire, je suis moins dépendante de ce plaisir éphémère et culpabilisant de "j'achète un petit tee-shirt comme ça pour rien". 

Aujourd'hui, je cherche à consommer moins et autrement. C'est tellement à l'opposé de ce que je vis depuis toujours. On pourrait trouver ça triste. Quand j'avais mon ancien blog (Manon Anchor), c'était une spirale infernale. La concurrence avec les autres blogs était tellement rude que j'achetais non-stop des trucs qui rendraient cool sur mon blog. Au lieu de penser à moi, je pensais juste à mon propre marketing. Horrible. Aujourd'hui, j'ai quelques règles simples pour le shopping : 
- Pour les achats compulsifs : je vais chez Emmaüs ou je fais les vide-greniers. C'est mon petit plaisir, comme un pain au chocolat le samedi matin. Un tee-shirt de mamie à 3 euros. Bonheur.
- Je m'interdis les Made in Bengladesh, India, Vietnam, Indonesia... Tous les pays où les conditions sociales ne sont pas au top. Ce choix est discutable. Une usine en Inde sera peut-être mieux qu'une usine en Turquie. Mais l'Europe au sens large a AU MOINS le bénéfice d'un transport réduit. L'autre jour, je me suis achetée un top en soldes sur Pull&Bear. Je l'ai reçu : Made in Bengladesh. Retour à l'expéditeur. Mettez les pays de fabrication sur vos fiches produit !!!!!
- Pas de folie hors de prix. J'entends par folie : ce bomber en satin vert fluo avec une crevette violette dans le dos. Les achats de connerie qui ne sont pas du tout raccord avec mon style. J'exagère mais pour ça, si vraiment je veux je vais chez Emmaüs. 
- Je boude certaines enseignes. Et oui. Il ne faut jamais dire jamais. Mais à une époque, j'allais faire des ravages chez Maje, Sandro, Comptoir des Cotonniers (toujours pendant les soldes). C'était à 50%, oh la la, c'est Maje ! Pfff... PFFFFF ! Stop. Sans rappeler la qualité médiocre, excusez-moi.

Je ne vous cache pas que mon gros point faible aujourd'hui reste Topshop. Et je suis toujours à la recherche du jean parfait, donc j'en achète trop. Mais à côté de ça, c'est agréable d'être libérée de tout ça et de trouver dans les magasins de seconde-main, le même plaisir que dans le neuf. Les habitudes, ça se changent. 

Encore un article bien trop long. Mais que voulez-vous. J'aime partager mon évolution avec vous. Parce que vous êtes peut-être au même stade que moi. 

xx

7 commentaires:

  1. Super démarche! je suis exactement dans le même état d'esprit. Non pas que je sois une fashion victime, qui achète des tas de trucs, mais je trouve quand même que j'ai bien trop de vêtements que je ne porte pas, ou dont les conditions de fabrication sont moyennes. J'esaie de plus en plus d'acheter du made in france, ou espagne-portugal. C'est pas toujours facile ni super abordable mais je préfère une belle pièce que dix "jetables". Bravo pour ce changement de cap! Les blogs de mode qui ne sont qu'un défilé quotidien de nouveaux achats m'ont toujours ennuyée. :)

    RépondreSupprimer
  2. Excellent article ! Je suis dans une démarche zéro déchet depuis avril.. On est pas mal du tout au niveau alimentation, ménage et cosmétique (presque). Reste mon gros point noir, les fringues ! Je résiste depuis mercredi dernier pour ne pas y aller, " faire les soldes". Faire pour faire, acheter. J'avais besoin de sandales noires (les précédentes portées 2 ans étaient usées, vraiment). J'en ai trouvé fabriquées en Espagne et en soldes... Mais j'en ai encore envie, d'aller faire les soldes, d'acheter des fringues comme ça... Je me dis que c'est limite maladif ! Heureusement que le temps est automnal, ça aide à ne pas craquer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est toujours difficile... Faut pas non plus se blâmer ou quoi. Tout vient avec le temps aussi ! Merci pour ton commentaire :-)

      Supprimer
  3. Less is more. Bravo, très bel article !

    RépondreSupprimer
  4. Ton article est super et me donne aussi envie d'écrire un article similaire.
    Je trouve vraiment qu'on consomme tous beaucoup trop, mais surtout bêtement et des choses complètement superflus (qu'on ne mets ou utilise quasi jamais).
    On est toujours tenté où qu'on aille (et même chez nous sur le net) , donc je pense que cette histoire de tri et de de repenser complètement les choses est très importante. Et je pense que c'est personnelle à chacun.
    J'aime avoir peu, mais des choses qui vont durer et surtout que j'adore utiliser.
    Et finalement on est fier quand on arrive à ça je trouve.
    Pour les meubles c'est pareil, j'aime récupérer (même dans la rue) et donner une seconde vie.
    Je n'ai pas lu ce fameux bouquin de Marie Kondo, mais il a l'air très inspirant et j'en entends parler partout !




    RépondreSupprimer
  5. De mon côté, j'essaye aussi d'acheter en seconde-main. En plus, suivant l'état, on y voit que du feu, et c'est le même plaisir que d'acheter du neuf !

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)