samedi 13 août 2016

passion lecture

Ça fait des mois que je pense à cet article. J'aime bien parler avec vous des choses que j'aime vraiment. Comme les oiseaux, la photo, et bien sûr la lecture. Avant, je ne lisais jamais et encore aujourd'hui je ne lis pas autant que je le voudrais. J'ai toujours trouvé cool le concept de lire mais avant mes 24 ans (on va dire ça), c'était un exploit si je lisais un bouquin et surtout si je le terminais ! Alors qu'en fait, la lecture fait tellement de bien au cerveau.

J'ai commencé à lire avec Guillaume Musso et Harlan Coben. Le côté "cucu" et belle histoire de Guillaume Musso permet de se plonger dans une lecture simple mais prenante. En parallèle, Harlan Coben écrit des polars, autant dire que c'est plus intense que Musso. Avec ces 2 là combinés, j'ai trouvé mes auteurs préférés. Je ne voulais lire qu'eux. Beurk. Une fois qu'on est capable de finir un bouquin et qu'on a trouvé son rythme, il faut varier. Comme si on découvrait le chocolat et qu'on ne pensait pas à tester le caramel. 

A partir de là, j'ai osé aller vers d'autres trucs, sur les conseils de mes parents, d'amis... Tu te laisses aller à tester des trucs et j'ai rarement été déçue. Un conseil si vous voulez vous mettre à la lecture : commencer par un truc facile et ensuite ne pas rester bloqué dans ce style. J'ai eu aussi une période bande-dessinée, je me basais sur les (vieilles) chroniques de Pénélope Bagieu sur Madmoizelle. Encore une fois, j'ai découvert autre chose en terme de lecture.

Et puis un jour le déclic ! Sur son blog, Garance Doré parlait de Françoise Sagan. Bah tiens, essayons. J'ai lu Bonjour Tristesse. Mon premier énorme coup de coeur. Là, on sent le pouvoir de la lecture. Je me suis intéressée aux auteurs femme et j'en suis arrivée à Simone de Beauvoir. Un vrai hasard. Je ne crois pas en avoir entendu parlé. Juste, tiens, Simone, ok. J'ai lu Les mémoires d'une jeune fille rangée

C'est là, que la lecture s'est transformée en une seconde éducation, ton esprit se forme seul. A chaque lecture, j'essaye d'en tirer quelque chose de nouveau, au delà d'un passe temps, je veux ressortir meilleure, avec une autre idée, je veux bousculer ma petite zone de confort par les livres que je lis. 

A chaque fois, je note, j'écris des passages, des choses qui sont des souvenirs et des moments de lecture. Tu sais, quand tu lis un passage en mode : "woaaaa c'est fort fort" ! Un passage noyé dans 300 pages mais POUF, c'est ta vérité. 

Quelques exemples : 

"En plaquant mon histoire sur celle de mon interlocuteur, je lui nie le droit d'être différent" - Alexandre Jollien dans 3 Amis en Quête de Sagesse

"Sourire aussi cordialement à des adversaires qu'à ses amis, c'est ramener les engagements à des opinions" - Simone de Beauvoir dans La Force des Choses 1

"L'idée que nous naissons dans un monde où tout a été organisé par ceux qui nous précèdent m'a immédiatement paru oppressante" - Patti Smith dans Just Kids

"Sartre parle du mariage avec une désinvolture que le castor n'aura jamais, parce que ces graves décisions - se marier ou non, avoir des enfants - n'entraînent pas, pour un homme, les mêmes effets. Tout ce que le castor fait ou ne fait pas dans ce domaine, a tellement plus de conséquences parce qu'elle est une femme" - Danièle Sallenave dans Castor de Guerre

Ça fait réfléchir hein. 

Voilà, vous savez tout sur ma vision de la lecture et l'importance que ça a dans ma vie. Même si, encore une fois, je ne lis pas assez par rapport à l'amour que je porte aux livres. 

xx

2 commentaires:

  1. J'ai lu Bonjour Tristesse quand j'étais jeune, un été, et j'avais adoré !
    J'ai arrêté de lire un bon moment et là je redécouvre le plaisir incroyable de lire quelque chose d'intelligent qui fait résonance avec ta vie ou tes expériences.
    Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan m'a complètement bouleversée, je suis déjà en train de faire le plein avec ses autres romans !

    RépondreSupprimer
  2. Quel bel article, tout est dit et tu as tout compris aux plaisirs de la lecture. Ne pas culpabiliser à lire des bouquins faciles ou dits de détente ( jamais trop compris le terme d' ailleurs )On peut s' ennuyer grave avec 100 mauvaises pages et se délecter d' un pavé. Cadeau, un roman que j' ai offert à toutes mes copines : Le Mur invisible de Marlène Haushoffer chez Babel, cela m' étonnerait que tu y restes insensible...

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)