lundi 3 octobre 2016

Lecture #51

Me voilà de retour de mes vacances… C’était bien… Je vous raconte vite. En attendant, voici la dernière bande dessinée de Pénélope Bagieu ! Et oui, pour une fois que je suis dans le feu de l’actualité littéraire. WAHOU. J’en ai entendu parlé et aussi vite j’ai couru jusqu’à ma librairie préférée (j’ai pas de librairie préférée) pour me le procurer. Je me suis dit que j’allais me le garder pour plus tard, et puis je l’ai ouvert. Et c’était trop tard. Achetée et lue en 24h chrono ! Les culottées, c’est quoi ?
Et bien, c’est un projet sur lequel travaille Madame Bagieu depuis quelques temps via un blog hébergé par Le Monde. J’avais entendu vaguement parlé du truc sans trop m’y intéresser. Quelle erreur ! J’aurai économisé 19,50€ ! Chaque semaine, l’illustratrice raconte brièvement la vie incroyable d’une femme dont on ne parle jamais. Tu sais, ce principe en France autour de la femme. Dans ce premier tome, on y retrouve donc des portraits de femmes qui ont fait de grandes choses, « qui ne font que ce qu’elles veulent » comme le stipule la couverture du livre. Je ne connaissais QUE Joséphine Baker parmi ces femmes incroyables. J’ai eu un énorme coup de coeur pour Tove Jansson (la créatrice des Moumines) et pour Annette Kellerman (sirène) (ouais). Je ne vous en dit pas plus mais c’est une BD géniale ! Comme d’habiture Pénélope Bagieu est géniale ! Tout est génial ! C’est du GIRL POWER au format papier, c’est de la culture féminine, c’est bien. Vous l’avez senti mon enthousiasme là ? 


xx

2 commentaires:

  1. Hello, Les culottées est vraiment un très bon concept, merci Pénélope. Et je dois bien avouer que le livre est superbe!

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)