mercredi 26 avril 2017

Lecture #72

Aujourd'hui, je vous parle d'un livre que tout le monde devrait lire : Vers la sobriété heureuse de Pierre Rabhi. Tout d'abord, un petit clin d'oeil à Mélanie du blog Sempervivum car nous avons effectué un troc. Elle m'a envoyé le livre de Pierre Rabhi et en échange, je lui ai envoyé un livre d'Anne Gavalda. Pensez au troc ! Et c'est une bonne introduction pour parler de la sobriété heureuse et de la philosophie qu'expose Pierre Rabhi dans ce cours récit. Ce n'est pas un livre avec des techniques précises de "comment vivre plus simplement". Et j'avoue lui reprocher un manque de concret, mais on va dire que c'est une très bonne approche pour comprendre comment le monde d'aujourd'hui court à sa perte et que la seule option est d'aller vers une intelligence raisonnable et raisonnée. Ne pas courir après l'argent, refuser le profit, lutter contre l'industrialisation, l'exploitation des ressources... C'est au-delà de la politique, des frontières, ce bouquin explique et raconte les aberrations dont nous sommes témoins chaque jour dans notre comportement, notre consommation. 

Voici un passage (page 81) qui, selon moi, résume bien ce qu'est la sobriété heureuse
"Le peule sioux, que j'affectionne particulièrement sans savoir vraiment pourquoi, lors des grandes chasses de buffles abondants, ou même surabondants, n'en prélevait que le nombre qui leur permettait de vivre? Rien des animaux sacrifiés de doit être dilapidé, tout gaspillage étant prohibé par la morale sacrée, en tant qu'offense à la nature et aux principes qui l'animent. Et la gratitude à l'égard de la prodigalité de la terre allait de soi. Cette sobriété dans l'abondance est une leçon de noblesse."
Il parle aussi des femmes, des enfants, des vieux. Excusez-moi le terme, mais les faibles d'aujourd'hui quoi. Ce qu'il dit sur les enfants m'a semblé très juste : "L'initiation à la modération est source de joie, car elle rend plus accessible la satisfaction, abolissant la frustration que produit le toujours-plus, entretenue en permanence par une publicité au talent pernicieux." (page 122) Et c'est valable pour nous tous, consommateurs. Sauf que les enfants d'aujourd'hui seront les garants de la planète demain. Je ne vais pas vous citer tout le bouquin mais TOUT est vrai. Et TOUT doit être pris en compte. Après d'un point de vue purement lecture, j'ai trouvé ça un peu long (pourtant il est court) car ça manque de concret. Mais je pense que c'est une vraie introduction à la sobriété qui pousse ensuite à aller vers des techniques précises : consommation raisonnée et raisonnable, zéro déchet, slow life, etc... 

Une lecture qui peut faire du bien justement dans cette période de présidentielle. 
Et si vous n'avez pas le temps de le lire ou en complément, je vous recommande l'excellente émission d'Ali Rebeihi avec Pierre Rabhi dans Grand Bien Vous Fasse sur France Inter. 

xx

4 commentaires:

  1. J'ai toujours aimé ses interventions dans les documentaires écolo, mais j'ai dernièrement vu un article où il a eu des propos contre les homos et ça me dérange :/ je ne sais plus trop quoi en penser. Après sur la frugalité, la sobriété heureuse, savoir se contenter de peu sans aller vers l'excès, oui je reste en accord avec ses propos. L'idée du troc est bonne :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh ben tu vois j'étais complètement passée à côté de ça... Tout n'est pas bon à prendre chez les gens, c'est sûr mais j'aime pas qu'on touche à l'homosexualité, mariage pour tous etc... Déçue :(

      Supprimer
    2. Je te laisse faire tes recherches, je n'aime pas trop faire du bashing, mais parfois il faut transmettre l'information. Il faut garder en tête qu'il a permis de populariser des discours écolo et ça c'est positif !

      Supprimer
    3. J'ai vu quelques articles sur le sujet en effet...
      Ah complètement, c'est pour ça, tout n'est jamais bon à prendre chez les gens... :(

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)