mercredi 31 mai 2017

mon premier tatouage : 6 mois après

Ça fait 6 mois que j'ai fait mon premier tatouage. Un moment important et un souvenir inoubliable. Vu tout le pataquès que ça a été (5 ans pour me décider) (le stress pour l'annoncer à mes parents) (le stress avant), je me dis qu'un article "6 mois après" n'est pas de trop ! Surtout que ça peut aussi vous intéresser si vous avez un projet de tatouage ou même parce que vous aimez les tatouages et vous aimez en parler (mon cas). Le premier mois avec mon tatouage a été un peu particulier. Mon entourage n'était pas au courant, la période de soin a été intense : je voulais tout faire parfaitement. On va dire que j'ai commencé à me détendre début janvier. MAIS c'était l'hiver, j'étais constamment en manche longue. Mon tatouage, je ne le voyais pas vraiment.
Depuis mon voyage à Séville où j'ai pu enfin vivre en tee-shirt manches courtes (le détail qui a son importance), j'ai pris plaisir à découvrir ce nouvel ami qui m'accompagne. Maintenant, on prend des bains ensemble sans crainte, on a même été au soleil ensemble avec une bonne couche d'indice 50 sur lui. Je rigole en parlant comme ça car c'est ma peau et ça fait partie de moi. Ce que j'essaye de dire sans y arriver c'est que je n'ai AUCUN regret et que j'ai juste une grande joie à l'idée d'avoir franchi le cap. Je craignais le regard des autres, évidemment. Avec ou sans tatouage hein. Mais personne ne le voit, personne n'en parle, pas de regard déplacé. Juste des petits compliments pour les personnes sensibles. On me dit des "c'est trop toi !" ou alors des "il est vraiment cool" et puis voilà. Une coupe de cheveux fait plus de bruit.
J'aime beaucoup plus mon corps aujourd'hui, j'aime touché mon petit tatouage comme s'il était le point de départ de quelque chose. Mais c'est surtout un excellent souvenir. Le moment avec ma tatoueuse, ma pote Audrey qui est venu me rejoindre juste à la fin, le fait d'y avoir été toute seule, de l'avoir payé toute seule. C'était un vrai pas pour une personne comme moi qui attend constamment l'approbation du monde pour agir. Il me rend fière de moi. Quand j'étais des trucs comme ça, parfois je me dis : "putain qu'est-ce que je débite comme conneries" mais là c'est sincère et pourtant ce n'est qu'un petit tatouage.
Evidemment, on m'a dit que c'était une oie, un albatros. J'ai pas demandé aux gens d'être ornithologue. Quand mon neveu l'a vu pour la première fois, je lui ai demandé : "c'est quoi le tatouage de Tata ?", il m'a dit : "un oiseau". Bon bah c'est bon ! Et après, il a fallu que je lui fasse un tatouage sur le bras, il voulait un loup.
Le problème qui se pose aujourd'hui c'est le deuxième. Le troisième. Et les autres. Parce que faire le premier permet de comprendre que tout ça c'est rien. C'est une passion, quelque chose qu'on aime. Pas un suicide social. J'ai plein d'envies : ancre marine (toujours), sirène, un mot, un coeur derrière la nuque comme je l'avais vu dans un magazine et j'avais adoré ! Bref, les envies sont là. Re-franchir le pas ? Maintenant ? Non. Je n'ai pas encore puisé toute l'énergie du premier.
Pour finir, est-ce qu'il a vieillit en 6 mois ? Ça se patine, mais je crois que je m'en moque du vieillissement. Et si un jour, mon cormoran en a marre de faire sécher ses ailes, je lui donnerais une autre vie. Sur le sujet, je vous conseille l'excellent article de Laëtitia sur son cover-up.

Qui dans la salle à un tatouage depuis 6 mois ? 2 ans ? 15 ans ?

xx

14 commentaires:

  1. Super ce retour d'expérience, j'hésite aussi depuis au moins 5 ans à me faire un tatouage. Peut être que pour le cap des 26 ans, je sauterai le pas. Mais il y a toujours cette hésitation, est-ce que ça me plaira toujours, ça fait mal (peur panique des aiguilles et prise de sang en tout genre), peur aussi du regard des autres - même si on s'en fou au final. Qu'est-ce qui t'as vraiment poussé à te lancer pour le faire ce premier tatouage ?

    En tout cas, il est très joli ce cormoran et j'ai adoré le style d'écriture de cet article :)

    Une belle journée à toi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va dire que ça a été un bon alignement des planètes ! J'ai vu un flash de la tatoueuse sur Facebook qui allait avec le style que je voulais, une amie qui la connaissait qui m'a dit de la contacter et un bon gros coup de pied aux fesses pour oser rentrer dans le salon de tatouage pour prendre RDV xD
      J'espère que tu franchiras le cap, c'est vraiment chouette !

      Supprimer
  2. 8e en huit ans.. Impossible de s'arrêter.. Sauf vis à vis du banquier :D

    RépondreSupprimer
  3. J'ai un tatouage depuis presque un mois, le prénom de mon mari, je ne regrette pas et ne regretterai jamais ;)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai fait mon premier tatouage en France. Plus la date du rendez vous approchait plus j'étais stressé mais au final ca a duré 5 minutes et je n'ai rien senti. Dès que le premier cicatrisé j'ai eu envie de faire le deuxième qui etait mûrement réfléchi. Je l'ai fait en Angleterre et c'était plus douloureux. Moi aussi je considère mes tatouages comme mes bébés et plusieurs années après j'aime toujours autant les regarder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une bonne façon de voir la chose ! On grandit et vieillit avec :-)

      Supprimer
  5. J'en ai 5 et je ne compte pas m'arrêter là :) aucun regret pour aucun d'entre eux !
    Les deux premiers, j'avais 17 ans, puis les autres ont 5, 4 et 1 an. Plus j'en fais, plus j'aime ça et je pense que le fait de sortir avec un tatoueur ne va pas arranger les choses Ah ah ;)
    Bises,

    Manon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah en effet avec un tatoueur comme boyfriend, ça sent le tatouage à gogo :-)
      J'ai hâte de faire le deuxième, quand ? quoi ? on verra bien :-)

      Supprimer
  6. Très joli ce tatouages. J'ai 20 ans mais déjà 5 (bientôt 6) à mon actif, c'est une véritable frénésie ! Mais c'est également ma façon de vivre et de voir la vie : pas de regrets, et le moment présent est le plus important :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord ! Vive le moment présent xD

      Supprimer
  7. Je suis comme toi avec ce premier tatouage, le mien date de juillet dernier. Le fait de le faire seule, de décider seule a été un grand pas pour moi. Je l'ai fait en été pas sur un coup de tête mais presque. depuis des années j'avais envie d'un tatouage, j'y pensais mais je ne sautais pas le pas! Et puis l'an dernier on a diagnostiqué une maladie auto immune a mon chéri, un soir seule pendant qu'il était à l'hôpital, je n'arrêtais pas de penser a me faire tatouer et qu'il fallait arrêter de repousser parce que j'avais qu'une vie! Le lendemain matin j'étais chez le tatoueur, il me proposait un rdv 10jrs plus tard. Le motif : pas du tout celui auquel je pensais depuis des années, j'ai choisi le symbole de ma traversée de l'atlantique a la voile avec mon chéri, celui qui me rappelle cette deuxième famille qui est l'équipage du bateau. Et pour le coup ce n'est pas du tout un motif marin, c'est un ananas sur l'avant bras. Cet ananas est devenu mon symbole durant ce voyage fou et du coup il était évident qu'il allait rester ancré sur moi.Et il n'a rien a voir avec la mode des ananas qu'on voit partout! Les premiers temps je le regardais tout le temps et puis maintenant plus vraiment il est là comme si il était la depuis toujours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton témoignage Mandy ! <3 Très belle histoire...

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)