lundi 19 juin 2017

mes intolérances alimentaires

Cette semaine, je vais aborder un sujet délicat : celui de mes intolérances alimentaires. Avant toute chose, je précise que je parle ici de mon expérience. Je ne suis pas médecin et si vous avez des problèmes particuliers, je vous encourage vivement à consulter. Je n'encourage personne à faire des tests ou à arrêter tel ou tel aliment. C'est dit !

Comment ça a commencé ?
J'avais mal au dos (au réveil) tous les matins depuis presque 10 ans. J'ai fait des millions d'examens, rencontré des dizaines de médecins (spécialisés et généralistes). RIEN. Je n'avais rien, mais je souffrais. L'année dernière, on m'a prescrit des séances de kiné pour un torticoli. J'ai parlé à mon kiné de mes problèmes de dos, alors il s'est concentré dessus et au bout de quelques séances, il me dit que mon ventre est dans un sale état : dur, douloureux... Il me demande si tout va bien à ce niveau-là. Je dis juste que je suis sensible. Colopathe comme on dit. C'est lui qui m'a alors conseillé d'aller voir un micro-nutritionniste pour faire un test d'intolérances alimentaires.

C'est quoi un test d'intolérances alimentaires ?
C'est très critiqué ! Certains médecins disent que c'est une terrible arnaque. J'ai fait mes tests avec le laboratoire Barbier sur les recommandations du médecin généraliste homéopathe et micro-nutritionniste qui me suit dans ce bazar. Conflit d'intérêt ? Aucune idée. J'ai fait le test (prise de sang) pour 22 aliments, ça m'a coûté 150€ environ. J'ai fait le test en Novembre 2016.

Les résultats ?
Je suis, selon les résultats, intolérantes aux produits laitiers (lait, beurre, fromage, tout), aux oeufs, au miel, à la banane, à l'orange, aux graines & fruits à coque. Impressionnant hein ? Le but est d'arrêter ces aliments pendant un an avec un traitement à base de glutamine et de compléments alimentaires divers et variés pour remettre la flore intestinale en forme. Pour la faire courte, mon intestin souffre de tout ça, il a alors des inflammations qui se répercutent sur mon dos, mes lombaires plus précisemment.

Comment ça va aujourd'hui ?
Je n'ai plus mal au dos mais j'ai eu d'autres problèmes, notamment lié à l'alimentation. Je ne rentrerai pas dans le détail mais j'étais dans une sorte d'hypoglycémie constante car je n'avais pas tous les apports. Et paradoxalement, mes intestins sont encore plus capricieux qu'avant. MAIS je n'ai plus mal au dos le matin. Je ne me réveille plus dans la douleur.

Et la suite ? 
C'est là où ça coince. Je ne me sens pas encore en pleine forme, mon corps est souvent faible. C'est compliqué à expliquer. Le médecin qui me suit a la fâcheuse tendance à me dire : "ok, prenez tel complément alimentaire" et hop 30€ à lâcher. On va dire que financièrement, c'est un gouffre. Un VRAI gouffre. Et je me sens très seule car mise à part ce médecin, peu de gens cautionnent. Je vous parlerai dans l'article de vendredi ce que c'est de ne pas manger comme tout le monde pour sa santé.

Je suis contente d'aller mieux pour mon dos, mais je suis consciente qu'il y a encore de grosses zone d'ombres concernant ce type de "pathologies" inexpliquées. Je vous montre une petite partie de l'iceberg mais en tout cas il faut s'écouter. Il est clair que mon corps souffrait / souffre, c'est sûr que mes intestins n'aiment pas certaines choses mais je crois aussi qu'on vit dans une société qui nous rend un peu malade... Bref, si vous avez un problème, une douleur, quelque chose, ne baissez pas les bras et cherchez la cause. C'est ce que m'avait dit mon kiné : "ne laisse jamais tomber !", il ne faut pas rentrer dans la case du malade chronique bizarre. Et n'oubliez pas aussi qu'il existe des médecins qui sont mauvais. Comme il y a des mauvais maçons, des mauvais boulangers, des mauvais profs. Ne doutez jamais ! Vous n'êtes pas fou !

xx

11 commentaires:

  1. C'est fou ces intolerances, on ne s'en rend pas vraiment compte mais ca peut etre une vraie plaie. J'espere que va aller de mieux en mieux pour toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est pas la joie ! Merci pour ton soutien <3

      Supprimer
  2. Nous sommes tous plus ou moins intolérants à plein d'aliments, ce qui ne signifie pas les exclure de notre alimentation, mais faire des pauses. C'est immortant de savoir que le meilleur moyen de reposer nos intestins, ce n'est pas de faire une cure detox, bien au contraire... mais de faire un régime sans résidu (=pas de fruit, pas de legume, pas de graines, peu de gras, fromages à pâtes cuites et yahouts périmés pour refaire notre flore intestinale ou probiotiques si intolérance au lactose... bref, des pâtes, du riz, de la viande maigre!)
    Je suis malade du tube digestif depuis longtemps, et il faut savoir faire face souvent à des situations pas évidentes et surtout apprendre à se connaître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis complètement d'accord avec toi et je trouve ça super intéressant ce que tu dis sur le régime sans résidu... C'est vrai qu'on entend tout le temps : "manger des fruits, des légumes" sauf que dans ce cas, pour moi, c'est pas la joie...
      Je pense que je suis dans cette période "apprendre à se connaître"... Et accepter aussi...
      Merci Cécile pour ton commentaire.

      Supprimer
  3. J'ai la chance de n'avoir aucun problème de santé. Ton "régime" doit être un peu compliqué à l'extérieur, vu que par exemple si tu ne veux pas d’œuf/produit laitier tu as les restos vegan ... mais tu vas y retrouver des fruits à coque souvent. Etant végétarienne proche du végétalisme, je crois que ce sont surtout les oléagineux qui me manqueraient. Le reste ce n'est pas si indispensable (selon moi bien sûr). Pour les vitamines, je ne sais pas ce qu'il te manque, mais il y a quand même pas mal de choses dans la nature. Tu a la chance de vivre à l'époque d'internet ou milles recettes sont à disposition :) Après y'a 20 ans il y a avait aussi moins d'intolérance. Courage, écoute toi, et tu vas finir par trouver le bon équilibre qui te va !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les oléagineux c'est un vrai problème car ça apporte beaucoup à l'organisme quand on enlève les oeufs et les produits laitiers notamment...
      Ce ne sont pas des vitamines qu'il me manque en fait, les compléments alimentaires c'est pour "soutenir" le corps dans une période moins cool... Mais je suis d'accord, je préfère adapter mon alimentation par rapport à ça que prendre des médocs... J'en ai pris pendant plus de 6 mois, aujourd'hui je n'en veux plus !

      Supprimer
  4. Je fais des crises d'angoisses depuis 10 ans. A une période j'en ai fais tellement que ça a eu des répercutions sur mon intestin. J'ai fait pas mal d'examen pour finalement opter pour "ce qui fait moins de mal à mon ventre" plutôt que pour des médicaments chimique. Ducoup en période de stress ou la veille d'un RDV, je vais eviter certain alliment. C'est un peu ne pas donner le baton pour se faire battre, tout simplement. Mais par rapport à tes problèmes de dos quotidien, mes situations sont plus exceptionelle.

    Par contre, grosse intolérance au lait. Je n'ai pas eu besoin d'aller chez un médecin pour m'en rendre compte. Passé mes 16 ans, je n'ai plus digéré le lait. Ballonnement lourd pendant des heures après le verre de lait du matin.

    Bon courage pour ce changement, j'espère que les résultats se ferons vite sentir, avec le moins de compléments alimentaire possible. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce témoignage ! Je suis un peu pareille en période de stress et j'aime bien ta façon d'aborder la chose : en gros se connaître et faire en fonction... À vouloir être parfait et sans faille, on oublie parfois qu'il faut juste accepter ses "faiblesses" !

      Supprimer
  5. Courage manon !
    J'ai un truc un peu relou depuis plus de 15 ans aux intestins...Il a fallu beaucoup de temps et de crises pour arriver à comprendre ce qui se passait et être capable de prévenir et laisser au loin les crises...
    Tout ça pour dire que le chemin est en effet souvent long mais c'est pour du mieux. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Audrey pour ton message ! Je me rends compte que beaucoup de personnes souffrent ou ont souffert à ce niveau là... Un sujet tabou et pourtant ça fait du bien de se sentir moins seule... Bises !

      Supprimer
  6. Moi aussi des douleurs chronique depuis des années et après des dizaines de consultations, on m'a conseillée un micronutrionniste. Comme toi j'ai fait des analyses chez Barbier. Résultat, intolérance au lait et tous ses dérivés, candidose chronique, intestins poreux, pas de sérotonine et de dopamine... Résultat : régime sans gluten, sans lait, sans sucre et toute une liste d'aliments interdits comme les fruits frais, les fruits secs, les carottes, les betteraves, la sauce soja, le vinaigre, les champignons, l'alcool, les levures...
    J'étais en surpoids donc ça m'aura fait le plus grand bien car j'ai perdu 27 kg. Mes intestins me laissent enfin tranquilles. Par contre absolument rien au niveau des mes douleurs chroniques.
    Effectivement pour la vie sociale, cette alimentation est un enfer. J'ai déjà entendu plus d'une fois : "ohhh tu nous fais chier avec ton régime, on ne sait plus quoi te faire à manger". Comme si c'était de notre faute ?? ! "Et puis tu ne vas pas en mourir si tu manges un truc interdit". Alors non je ne vais pas en mourir mais avec une candidose, il faut tout recommencer à zéro au moindre écart. Alors non, je ne veux pas faire une exception.
    Alors on en vient à refuser les invitations et les restau...

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)