mardi 6 juin 2017

Visite du centre de tri et de l'UTOM de Saint-Malo

Attention les yeux, on va parler déchets et poubelle jaune ! Mercredi dernier, il y avait les portes ouvertes du centre de tri de Saint-Malo (poubelle jaune) et de l'UTOM (Usine de Traitement des Ordures Ménagères) (poubelle verte). De 14h à 17h, des visites gratuites étaient organisées pour montrer l'envers du décors de notre confort quotidien : la gestion de nos déchets. J'ai été voir les petits lutins qui nous débarrassent de tout ça. 


L'UTOM : les ordures ménagères
J'ai commencé par l'UTOM, pensant ne faire que ça. Je voulais en savoir plus sur le compost car mon rêve serait que les gens aillent plus loin dans le tri : poubelle jaune, poubelle verte et compost. Mais la ville ne veut pas rentrer la-dedans. J'ai crié sur Twitter et on m'a dit d'aller voir par moi-même. C'est chose faite. J'ai découvert que nos poubelles vertes devenaient entièrement du compost. En gros, il y a une montagne de déchets qui va être mis dans un grand tube chaud et tout va être déchiqueté. Une partie va être mis dans la case "pas bien" (plastique, plastique, plastique) et sera brûlée. Miam pour l'atmosphère, mais pas d'explication sur cette partie. Les "pas bien" sont envoyés à Dinan et quelqu'un s'en occupe là-bas. Les équipes de l'UTOM ne sont jamais allés à Dinan voir ce qui s'y passe. Ensuite les métaux sont écartés (les boîtes de conserve vont dans la poubelle jaune). Il y a donc une énorme pile de métal MAIS du métal souillé donc beaucoup plus difficile à revaloriser. Faisons gaffe les amis ! Et enfin... Il reste de quoi faire du bon compost. On m'a dit que "vraiment y avait pas de plastique dans le compost à la fin" mais je doute. Vous savez comme moi ce qu'on met dans une poubelle verte. Et vous savez qu'il y a déjà le sac poubelle. Même si ça passe dans une énorme passoire (qui chauffe) qui enlève tout le plastique. Je doute. Bref ! 
On arrive à ce magnifique compost. On peut mettre les mains dedans si on veut. C'est revendu aux agriculteurs du coin. 
Le principe est génial. Ça donne presque envie d'arrêter le zéro déchet. Mais en vrai, on réduit en poussière des choses, on remet à la terre des matières organiques, certes mais des matières organiques pas biologiques par exemple. Vous me suivez ? J'ai tenté de poser mes questions, d'être un peu chiante mais bon... "Non non, le compost est propre, pas de plastique !"
Ok. 
Pour la forme, c'était une visite très agréable. Le personnel était adorable, ça a l'air d'être chouette de bosser à l'UTOM. 
Pour l'engagement, j'ai demandé si le zéro déchet ça les touchait vu qu'il voit tous les ans 22 000 tonnes d'ordures ménagères arrivées. On m'a répondu que "oui, forcément, ça donne envie de réduire ses déchets". 

Le centre de tri pour les déchets recyclables
Deuxième étape, le centre de tri. Beaucoup plus impressionnants. C'est énorme et c'est LÀ que des gens trient à la main le contenu de nos poubelles. Alors bien sûr, il y a des tris à la machine avant. Par exemple, le métal est "attiré" par des gros aimants. Mais ce sont bien des personnes avec leurs petites mimines et des gants TRÈS protecteurs qui optimisent tout ça. La marge d'erreur est minime. Le carton avec le carton, le papier avec le papier, le plastique avec le plastique. Et puis ils gèrent aussi notre flemme : tout ce qu'on met dans la poubelle jaune alors que ça devrait être à la déchetterie. Une télécommande par exemple. Un sèche-cheveux. Vu de mes propres yeux. Tout est ensuite tassé pour former des "balles" qui sont ensuite vendues. Combien ? À qui ? "Madame, nous on trie, après on sait pas, mais tout est recyclé", ok Monsieur ! 
On m'a raconté aussi les horreurs. Beaucoup de chiots morts. "6 bébés bergers allemands l'autre jour", ou encore "un dog allemand une fois, adulte !" et pour finir "un chevreuil dépecé". Les gens les mettent dans des sacs et balancent ça dans la poubelle jaune. Un conseil, arrêtez de tuer les animaux et si ce n'est pas possible, mettez ça dans la poubelle verte. Au moins personne n'y touche. "Et je ne vous raconte pas les bêtes qu'on retrouve autour en train de manger les cadavres". 
Un truc aussi très courant et qui ne rentrent pas dans la tête des consommateurs : les emballages de jambon, les pots de yaourt, ces trucs-là ne sont pas recyclables. Poubelle verte mes amis. Ils seront brûlés ou alors passeront les mailles du filet et retournerons à la terre. Zéro déchet ? Pensez-y. 

Que dire pour conclure ? C'est une initiative super de montrer l'envers du décors. Il faut y aller ! Mais il n'y a AUCUN message derrière, mise à part : "T'inquiète pas, on s'occupe de tout, tu s'occupes de rien !" alors que les gens devraient être plus engagés et plus responsables des déchets qu'ils produisent. 
Je suis critique. Je suis obligée de l'être alors que ces gens qui travaillent là-bas sont merveilleux, plein de gentillesse et heureux dans leur job ! Je leur ai demandé. 

C'est l'été, bienvenue aux touristes ! Et on m'a bien passé le message que l'été, c'était le bordel ! Il y avait beaucoup plus de déchets à gérer, que les gens ne triaient plus rien, c'était du grand délire. Alors même si vous n'êtes pas malouin, même si vous venez que pour 3 jours, faites gaffe ! Ce n'est pas parce que des gens trient pour vous derrière qu'il faut faire n'importe quoi. 

xx

13 commentaires:

  1. Nous avons énormément de chance à Lorient. Le recyclage des déchet a été simplifié. Maintenant, TOUS les plastiques >>> poubelle jaune (chez nous, jaune c'est recyclable, vert, compostable, bleu, tout venant)
    L’emballage de jambon, la barquette de fromage, avec le célophane autour... TOUT va dans la poubelle jaune.
    Alors avec ça, je dois avouer que la bleu.... on s'en sert très peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est trop pratique ça !!! Pourquoi toutes les villes ne se redonnent pas les bonnes pratiques :'(

      Supprimer
  2. Super cette visite, ca adu etre super instructif. C'est bizarre que vous ne recycliez pas les pots de yaourt. En Angleterre, on peut les recycler si on les lave avant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ouais je trouve ça étrange aussi. Tous les pots en plastique, yaourts, compotes... C'est frustrant parce que l'alternative en verre n'est pas toujours évidente !

      Supprimer
  3. Super article ! J'ai pris mon sac poubelle ce weekend et j'ai ramassé ce qui avait été balancé dans les fossés, près de chez moi, c'est à dire à la campagne... Tout ça pour dire qu'il y aurait déjà beaucoup de progrès si TOUS les déchets créés et jetés passaient par les centres de tri...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est sûr... La quantité de déchet dans la nature c'est pas joli joli...

      Supprimer
  4. C'est super ton initiative, j'ai également fait cette visite dans le centre de traitement près de chez moi. J'en parlais sur mon blog. Mais attention, chaque ville a sa politique de gestion des déchets ! Moi aussi ils recyclent tous les emballages, même les pots de yaourts. Ça sera bientôt élargit à l'ensemble de la France mais ça prend du temps... Mais le must, comme tu le dis, c'est de ne pas en produire ;-)
    Au fait, la combustion des déchets dans mon centre sert à générer de l'électricité et du chauffage urbain. Et même les déchets de cette combustion sont valorisés. Ça devient du machefer qui sera utilisé pour réaliser des sous couches de routes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est chouette ça !
      Pour la combustion des déchets, c'est ce que j'ai entendu en effet mais je m'efforce de penser que, même s'il y a des solutions, est-ce qu'elles sont vraiment green ? Je ne pense pas que la combustion des déchets soit une façon très verte de faire de l'électricité... Aucune idée !

      Supprimer
  5. super ton article. de mon côté ça fait des mois que je me dis d'aller visiter aussi ce qui se passe par chez moi. je vis dans le Golfe de St Tropez qui est aussi donc une zone touristique et au secours j'ai envie de dire. des bouteilles en plastique vides et présentes au carrefour des principales routes quand les gens (sans doute plus en été) s'arrêtent et laissent leur bouteille, des déchets du Mac Do toujours au carrefour et qui sont là depuis x temps. quand je marche j'en vois partout. Comme je bosse dans les villas je peux vous dire que tout ce qui part à la poubelle est révoltant. Quand je vais aux poubelles, moi qui trie mes déchets depuis plus de 20 ans, j'ai envie de hurler et de tout mettre dans la même poubelle. pour vous dire la vérité , j'en suis arrivée à un stade où je suis épuisée et tellement triste pour cette planète. Mon mec passe sa vie à boire du Perrier en petites bouteilles en plastique et je lui dis sans cesse de prendre des grandes en verre mais pour lui c'est pareil. si je n'arrive déjà pas à changer les choses chez moi :((

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathalie pour ton commentaire et je comprends parfaitement ce que tu ressens mais il faut continuer et persévérer ! Et si la sensibilisation ne marche pas, continue au moins POUR TOI !

      Supprimer
  6. Trier pour moi c'est obligatoire j'ai été élevée avec le tri .. par contre je ne savais pas qu'une partie était triée à la main quel boulot bravo aux gens qui travaille dans ce secteur .. quand aux animaux morts je ne préfère rien dire tellement ça me met en colère .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est dingue ce tri à la main, après c'est après les tris à la machine donc il ne reste "plus grand chose" mais y avait quand même 6/7 personnes qui triaient à la main !

      Supprimer
  7. Je trouve tes photos magnifiques, en particulier l'avant dernière !
    Oui c'est mal de ne s’intéresser qu'à la forme et que très peu au fond mais je crois en avoir retenu l'essentiel juste par les illustrations ;-)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ! C'est toujours un plaisir de vous lire. Et si vous avez une question, j'y répondrai avec plaisir :-)